separation VENI VIDI VICI separation
La marque Jules César L a collection Retour aux sources
Contactez-nous L'héritage Grand Prix L'esprit du dragon
Press&news La complication 1 La complication 2

ligne

VENI VIDI VICI (je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu) sont les mots célèbres par lesquels Jules César annonça au Sénat la rapidité de la victoire qu'il venait de remporter près de Zela (47 av. J.-C.) sur Pharnace, roi du Bosphore

Jules César

Jules César nous laisse aussi d'autres paroles fameuses :
"Alea jacta est" (le sort en est jeté), fut prononcé alors qu'il se préparait à franchir, avec son armée, le Rubicon (rivière italienne au nord de Rimini) dans la nuit du 11 au 12 janvier 49 av. J.-C.

Une loi ordonnait à tout général entrant en Italie de licencier son armée avant de passer cette rivière. Ce fut le début de la guerre civile.

Jules César (Rome 100 ou 101-44 av. J.-C.) nous a laissé plus que des citations. Homme d'état, militaire écrivain, Jules César était un homme au destin exceptionnel.

Il a conquis la Gaule et est un des rare conquérant a avoir mis le pied sur le sol britannique. Les romains y resterons 5 siècles et auront entre autres fondé Londres. Le Square Mile (nom que l'on donne encore aujourd'hui à la City) représentait la limite des remparts. Il faudra attendre 10 siècles pour que cet exploit soit renouvelé avec Guillaume le conquérant.

Il aura pour amante Cléopatre, une des plus belle femme du monde selon la légende.

Jules César reforma le calendrier en s'inspirant du calendrier égyptien qui était un calendrier solaire en lieu et place du calendrier lunaire trop imprécis pour les prévisions et l'organisation des récoltes.

Jules César sera assassiné le 15 mars 44 avant J.-C., ses dernières paroles sont aussi célèbres "tu quoque, fili !" (toi aussi mon fils !).

La réforme du calendrier de Jules César.

Aux premiers temps de Rome, la mesure du temps se fondait sur les cycles de la lune. L'année débutait en mars. Elle comportait 355 jours et dix mois inégaux de 30 ou 31 jours.

Il était habituel aux Romains de payer les intérêts de leurs dettes dans les premiers jours de chaque mois, ces jours étant appelés calendes (ou calendae). D'où le mot "calendrier" qui désigne le registre où sont inscrits les comptes puis la mesure du temps elle-même.

On ajoutait au calendrier deux mois (janvier et février) pour mettre l'année en concordance avec le cycle du soleil et pour respecter le rythme des saisons. Le dernier mois, février, était réputé néfaste. Il était consacré à des purifications.

Les Pontifes, qui réglaient à Rome les affaires religieuses, devaient affiner le calendrier en ajoutant tous les deux ans quelques jours supplémentaires. Ils usaient de ce privilège en fonction de leurs intérêts, pour allonger ou raccourcir le mandat des consuls.

En 46 avant JC, le maître de Rome décide d'en finir avec ces fantaisies. Il introduit un judicieux calendrier mis au point par l'astronome Sosigène d'Alexandrie.

Jules César impose une année de 365 jours divisée en 12 mois de longueur inégale. L'année débute le 1er janvier, avec une année bissextile de 366 jours tous les quatre ans.

Le 366e jour est introduit après le 24 février. Superstitieux, les Romains évitaient d'employer le mot " février " et désignaient ce 24 février par l'expression: sexto ante calendas martii (sixième jour avant les calendes de mars). Le 366e jour est en conséquence appelé bis sexto ante... D'où le nom de bissextile qui est encore donné aux années correspondantes.

La mise en place du nouveau calendrier se solde par une "année de confusion" de 445 jours! Il s'agit de réaligner une bonne fois pour toutes le début de l'année sur l'équinoxe de printemps.

Auguste ne vaut pas moins que Jules.

Sur une proposition du Sénat de Rome, le cinquième mois de l'année fut nommé julius (le nom s'est transformé en juillet dans notre langue) pour remercier Jules César d'avoir réformé le calendrier.

Plus tard, son successeur Auguste remit la réforme sur les rails. Il supprima les années bissextiles sur une période de 12 ans pour gommer un léger décalage entre le calendrier de son prédécesseur et le cycle solaire.

Flatteur, le Sénat décida en conséquence de donner son nom au sixième mois de l'année (augustus, qui devint août en français).

Mais dans le calendrier initial, ce mois avait 30 jours contre 31 pour julius!

Afin de mettre César et Auguste sur un pied d'égalité, on enleva donc un jour à février pour le donner au mois d'août, et l'on attribua 30 jours au lieu de 31 au mois de septembre (le septième mois dans l'ancien calendrier romain).

Ce calendrier était d'une précision difficile à mettre en défaut sur une seule génération. Sur une année, l'erreur était de 11 minutes et 14 secondes. Cependant après 15 siècles de bon usage, l'accumulation de l'erreur devint flagrante.

Les Romains, les Portugais et les Espagnols qui se couchèrent le soir du jeudi 4 octobre 1582 eurent le privilège de se réveiller le vendredi... 15 octobre 1582.

Cette nuit du 4 au 15 octobre 1582 avait été choisie par le pape Grégoire XIII pour l'entrée en application de sa réforme du calendrier julien, ainsi nommé d'après Jules César.

 

ligne